L'énigme des crop-circles :
où en est-on aujourd'hui ?



Des scientifiques dans les champs… Après avoir fait gloser plus d'un esprit fort, ces vingt dernières années, le domaine éminemment controversé des "crop-circles" vient, récemment, d'intéresser quelques scientifiques et personnalité internationales. Analyses, enquêtes et découvertes fascinantes s'accumulent discrètement sur les bureaux de physiciens et de biologistes curieux et motivés.

Mais d’abord... Que devient le phénomène crop-circles actuellement ? Inutile, ici, de revenir sur l’antériorité de ce vaste sujet. Une bibliothèque variée traite déjà abondamment de son histoire, ne serait-ce que sur le web. Par contre, en se focalisant sur la fréquence de son actualité, on peut, grâce au diagramme suivant, faire quelques remarques significatives.

1°) l’Angleterre demeure incontestablement le lieu privilégié de ces “ apparitions “ et, tout particulièrement, les comtés du Wiltshire (où se trouvent, entre autre, les sites mythiques de Stonehenge, Avebury, etc.) et du Hampshire (région richement mégalithique aussi). Nous aurons l’occasion d’y revenir .

2°) le phénomène suit un mouvement sinusoïdal avec des années de “ cuvées “ médiocres ! C’est le cas en 1993 et, visiblement aussi aujourd’hui, soit 13 ans plus tard ....

3°) les crop-circles apparaissent partout dans le monde depuis 1996. Impossible d’affirmer que ce ne fut pas le cas auparavant, mais il se peut que, pour diverses raisons (souvent liées au propriétaire du champ), le glyphe ait été caché, par un effacement du sol immédiat, par exemple.

4°) un grand nombre de “ dessins “ apparaissent dans des champs, à proximité ou à l’intérieur, de terrains militaires ! Coïncidence ou...autre chose ?

5°) les glyphes ne se cantonnent plus aux champs de céréales. On en a recensé dans l’herbe, la canne à sucre, la glace (Hongrie en 1994 et 1998), les arbres ( pliés à 90° dans le Montana, USA) , les carottes (un champ en Hollande, en 1997)...

Globalement, on peut dire que la question des cropcircles est devenue un labyrinthe où se perdent, sans distinction aucune, aussi bien ses farouches détracteurs que ses plus ardents défenseurs. Tout nier ou tout croire est, en fait, au fond la même chose. Ainsi, vouloir mettre un peu d’ordre dans cette pagaille polémiste passe par une interrogation fondamentale : y a-t-il vraiment un mystère crop-circles ?

Cet article est extrait du numéro 48

Articles sur le même sujet pouvant vous intéresser :

Inquiétant : les nouveau combustibes polluants
Comprendre les combustions spontanées
Déluge et arche de Noé en mer noire
L'eau : arme de destruction
Mer noire : grande innondation
Quand l'eau montera
Yellostone : info ou intox
Sommaire des articles